Rémi Honoré

Rassembler les énergies autour de projets culturels, numériques, digitaux.

Yop

Aujourd’hui pour trouver un emploi, il faut être expert dans un domaine, de préférence scientifique, et apporter un plus à l’entreprise par rapport aux autres. De la plus-value. J’ai alors essayé de me spécialiser à plusieurs reprises: informatique, sociologie, audiovisuel, littérature… Cependant je ne pouvais me restreindre à une seule compétence, un seul domaine, un seul travail. J’ai acquis de nombreuses connaissances et méthodes basiques dans de nombreux domaines, me permettant de rencontrer et intéragir avec de multiples profils de personnes, mais également être capable d’être l’intermédiaire entre ces personnes, ces acteurs, qui parfois ne se comprennent pas.

Cela devint ma plus-value: brasser des énergies autour de moi, les mettre en relation et créer des liens entre elles, et être capable d’utiliser ce réseau au service de projets dans lesquels je suis impliqué, intéressé.

Je viens d’achever un roadtrip de 8 mois à l’étranger, qui en plus de m’avoir permis d’améliorer mon niveau de langues et ma débrouillardise, m’a permis d’ouvrir mon esprit à de nouvelles cultures, modes de vie, modes de penser. Cela m’avantage professionnellement en terme d’adaptabilité, que ce soit dans les propositions de prestations que dans la manière dont se déroule le projet et les relations entre les acteurs.

L’événementiel, par son éphémérité permet de rester motivé dans l’organisation des événements, de rester éveillé et ouvert aux nouvelles pratiques, nouvelles tendances. Par sa diversité il permet de découvrir et entretenir des compétences techniques, culturelles et vivre de vraies expériences humaines.
Le travail au service de soi et des autres.

« Tout est subjectif »